SAMEDI 30 JUILLET
BOURGANEUF- Eglise

Trio de cordes : Beethoven, Dohnanyi, Kodaly

 

Du nouveau à l’est : un vent de fraîcheur souffle sur Bourganeuf ! Les trois jeunes sœurs du trio Sypniewski mettent la Hongrie à l’honneur dans leur dernier programme. Ce grand pays de musique possède autant de salles de concert que nous avons de ronds-points ! Elle a fourni au monde une collection impressionnante de grands compositeurs. Historiquement liée à l’Autriche, elle a bénéficié du foisonnement intense de Vienne au XIXe siècle (Beethoven en tête), avant de s’envoler seule et de se positionner à l’avant-garde de la création au XXe, avec le grand Bartók pour moteur. Ce sont ses émules, Dohnanyi et Kodaly, que les sœurs Sypniewski nous proposent de découvrir lors de ce concert aux accents magyars.

 

Biographie

Les  sœurs  Sypniewski, forment  officiellement  le  Trio  Sypniewski  en  2016,  bien  qu’habituées à  jouer  ensemble  depuis  leur  plus  jeune  âge. 

Elles  ont  bénéficié  des  conseils  de  François  Salque  et  de  master-classes  avec  le  Quatuor Modigliani,  et  se  sont  formées  à  l’Académie  Ravel  à  Saint-Jean  de  Luz  où  elles  ont obtenu  plusieurs  prix.  Issues  du  Conservatoire  de  Paris  (CNSMDP),  chacune  a  mené  de son  côté  divers  projets  de  musique  de  chambre  et  s’est  formée,  en  France  et  à  l'étranger, auprès  de  professeurs  renommés. Ensemble,  elles  ont  été  invitées  à  jouer  dans  de  nombreux  festivals  français. 

Depuis  leur premier  concert  à  la  Chapelle  des  Jésuites  à  Carcassonne,  on  a  pu  les  entendre notamment  aux  Archives  nationales  à  l’Hôtel  de  Soubise,  à  La  Grange-Colombe  à Rambouillet,  au  Festival  Musiques  à  Versailles,  aux  Raveliades  de  Ciboure,  au  Festival Debussy,  à  l’Orangerie  de  Sceaux,  aux  Jeudis  musicaux  de  Royan,  aux  Ateliers  Hermès,  au Château  d’Écouen,  au  Festival  Piano  Pic,  au  Festival  Melomania  de  Grasse,  à  l’Hôtel Richelieu  de  Châteauroux,  ou  plus  récemment  au  Festival  Musique  en  Beaujolais. Elles  ont  partagé  la  scène  avec  les  pianistes  Clément  Lefebvre,  Adam  Laloum,  Alexandre Kantorow, et  Jean-Philippe  Fonsalas,  sans  oublier  les  violonistes  Alexandre  Pascal  et Hugues  Borsarello.

 

Programme

Sérénade de Beethoven 

Sérénade de Dohnanyi  

Intermezzo de Kodaly

Anna,  l’altiste, née  en  1999  étudie  actuellement  dans  la  classe  de  Jean  Sulem  au  CNSMD  de  Paris, elle  a  participé  à  diverses  master-classes  où  elle  a  reçu  les  conseils  de  Miguel  da  Silva, Lise  Berthaud,  Tatjana  Masurenko,  du  Quatuor  Ébène…  Elle  se  produit  régulièrement  au Centre  de  musique  de  chambre  de  Paris.  À  l’âge  de  16  ans,  elle  se  distingue  par  un  1er prix  au  Concours  national  des  jeunes  altistes.  

Magdalena, la violoniste, née  en  1996,  a  elle  aussi  étudié  au  CNSMD  dans  la  classe  de  Roland Daugareil,  et  a  pu  profiter  de  l’enseignement  de  Stéphan  Picard  lors  d’un  échange Erasmus  à  Berlin.  Elle  a  été  sélectionnée  pour  participer  à deux  sessions de l'Académie  de quatuors  à  cordes  Seiji  Ozawa.  Elle  est  lauréate  du  2e prix  du  Concours  international  de violon  de  Cullerarts. 

Pour ce concert, Magdalena Sypniewski sera remplacée par Iris Scialom 

L’aînée des trois sœurs, la violoncelliste Caroline, est née en 1992. Après  avoir  étudié  avec  Jérôme Pernoo,  elle  prend  part  à  la  classe  d’excellence  de  Gautier  Capuçon  à  la  Fondation Vuitton,  puis  se  perfectionne  au  Mozarteum  à  Salzbourg  dans  la  classe  de  Clemens Hagen.  Nommée  Révélation  de  l’Adami  2017,  elle  joue  régulièrement  au  Centre  de musique  de  chambre  de  Paris,  et  a  reçu  le  Grand  Prix  de  l’Académie  Ravel.  

3-TrioSypniewski.jpg

Iris Scialom, née en 2001 est une violoniste française.

 

Après avoir étudié le violon et le piano au Conservatoire de Saint-Maur, elle intègre le Conservatoire National de Paris à l’âge de 14 ans dans la classe de Stéphanie-Marie Degand. Elle y termine actuellement ses études, dans un cursus de Diplôme d’Artiste Interprète classique où elle étudie en particulier le répertoire autour d’Eugène Ysaÿe. Artiste très éclectique, Iris a appris à jouer du violon baroque grâce aux conseils de son professeur et de Christophe Robert. Elle pratique également le chant lyrique, le théâtre, la musique indienne et s’intéresse à la création contemporaine.

 

Iris est lauréate de prestigieux concours internationaux comme Mirecourt (4e Prix et Prix de la pièce contemporaine), Tibor Junior (2e Prix), Ginette Neveu (Prix de la pièce contemporaine en 2017, 3e Prix et Prix du public en 2019). Elle s’est produite avec orchestre et a participé à l’Académie Jaroussky en 2020-2021 dans la classe de Geneviève Laurenceau.

Depuis décembre 2020, elle a intégré le Trio Aralia avec lequel elle se produit régulièrement dans tous types d’interventions, que ce soient des concerts traditionnels ou bien des interventions dans des EHPADs, des centres de loisirs et des centres accueillant des personnes en situation de handicaps moteurs lourds. En Juillet 2021 ils ont également réalisé un spectacle à Mains d’œuvres à Saint-Ouen avec des enfants de centres de loisirs, des séniors d’un atelier de chorale ainsi que des stagiaires du Pôle Sup 93, le tout avec le soutien de ProQuartet chez qui ils résident.

Elle se produit régulièrement avec Antonin Bonnet en Sonate (Duo Arborescence) et fait ses débuts sur France Musique dans Tzigane et le Kaddish de Ravel avec Aude-Liesse Michel.

Iris est violon solo des Ensembles Ekajati et Miroirs Etendus, dirigés par Fiona Monbet, avec lesquels elle participe à de nombreux projets créatifs, notamment autour du personnage d’Ophélie dans Hamlet avec Iryna Kyshliaruk et Kaoli Ono (Ensemble Ekajati) et un programme avec le Triple Concerto de Beethoven et les Wesendonck lieder avec Marie-Laure Garnier (Miroirs Etendus).